· E-commerce

Gestion des contenus éditoriaux avec OroCommerce

Une solution e-Commerce doit proposer une gestion des contenus éditoriaux afin de pouvoir illustrer ses produits, ses catégories mais aussi ses services.
Ils permettent d’apporter de l’information, de rassurer le client et ainsi d’augmenter le taux de conversion.
En apportant de l’information textuelle, ils améliorent le référencement et permettent une meilleure pertinence des réponses apportées par les moteurs de recherche.

Dans cet article, nous vous présenterons ce qu’il est possible de faire avec la solution de commerce B2B OroCommerce.

Catalogue Web

Définition et intérêts

OroCommerce, en tant que solution de commerce, dispose bien évidemment d’un catalogue de produits. Les produits sont stockés dans un Master Catalog. Il s’agit d’une arborescence de catégories dans lesquelles l’administrateur va pouvoir ventiler ses produits. Il n’y a pas de limite au nombre de catégories et elles contiennent un champ riche permettant d’y ajouter une partie descriptive. Nous y reviendrons plus tard.
Ce catalogue maître ne correspond pas forcément à l’arborescence souhaitée sur le (ou les !) site(s) Web. Il peut en effet s’agir d’une arborescence métier provenant de l’ERP qu’il est souhaitable de modifier afin de mieux correspondre aux pratiques commerciales. De plus, le master ne contient que des catégories de produits, alors que nous voulons peut-être disposer d’une arborescence mêlant pages de contenus et produits.

C’est pourquoi OroCommerce propose l’utilisation d’un Web Catalog. Un catalogue Web est une arborescence de nœuds (et non pas de catégories). Il est associé à un ou plusieurs sites Web. Dans le cas d’une plateforme multisite, chaque site peut donc avoir sa propre arborescence de produits et de contenus.

On peut noter qu’un site peut directement être rattaché au master catalog. Mais dans ce cas, on perdra le bénéfice d’une partie de la gestion de contenus.

Les noeuds de contenus

Définition

Un Content Node est un élément de l’arbre du catalogue Web. Il est composé de quatre parties :

  • Les éléments généraux (titre, URL)
  • Le SEO (les balises title, description et keywords)
  • Les restrictions
  • Les variants de contenu

Nous allons détailler les deux derniers points ci-dessous.

Les restrictions

Un nœud (et sa sous-arborescence) peut ne pas être visible pour tous les utilisateurs de la plateforme. Il est donc possible de restreindre le public autorisé.
Par défaut, un nœud hérite des restrictions de son parent. Si on souhaite restreindre son public, il est possible de jouer sur les conditions suivantes :

  • Localisation : un nœud peut être affiché en fonction de la langue de l’utilisateur
  • Site Web : un nœud peut être affiché en fonction du site Web consulté. Ce cas-là n’est évidemment utile que dans un contexte multisite
  • Groupe client : les groupes client sont des ensembles statiques de clients. Il est donc possible de limiter l’affichage à une partie d’entre eux
  • Client : L’affichage du nœud peut être limité à un client spécifique

Il est possible d’ajouter autant de restrictions que voulues. Les clients autorisés à voir le nœud sont ceux contenus dans l’union des restrictions. Dans l’exemple ci-dessous, l’affichage du noeud est donc limité :

  • aux clients du groupe “Partners” dont la langue est le français
  • au client “Wholesaler B”

Les variants de contenu

Un nœud caractérise un élément de navigation, mais pas son contenu. Cette partie est dédiée à son variant. Les points ci-dessous présentent les différents variants.

Page système

Page métier déjà configurée dans OroCommerce. Par exemple :

  • page de login
  • création de compte
  • demande de devis
  • formulaire d’ajout rapide
Page produit

Page de détail d’un produit spécifique. Idéal pour mettre en valeur un produit en particulier dans la navigation.

Catégorie

Un variant peut être une catégorie définie dans le catalogue maître. On peut donc ainsi totalement réorganiser son arborescence, sans modifier l’appartenance des produits à leur catégorie.

Collection de produits

Une collection de produits est une liste de produits définie par un ensemble de règles. Par exemple, tous les produits rouges.
À cet ensemble, il est possible :

  • d’exclure certains des produits qui seraient normalement remontés par la règle générale ;
  • d’inclure d’autres produits.

Il est intéressant de noter qu’il est possible de nommer une collection de produits. On obtient ainsi un segment qu’il est possible de réutiliser dans d’autres collections (voire même dans des widgets, nous en reparlerons plus tard).

Landing page

Une landing page est une page de contenu définie par ailleurs dans OroCommerce. Il est donc ainsi possible de l’inclure dans l’arborescence du site.

Noeud multi-variants et variant par défaut

Nous avons vu à l’instant qu’un nœud était associé à un variant. Variant qui va permettre de définir l’affichage du nœud en question. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’il est possible de créer plusieurs variants au sein d’un même nœud ! Le premier créé sera considéré comme celui par défaut.
Par la suite, on peut en créer d’autres qui auront leurs propres restrictions. On aura ainsi un même nœud qui s’affichera avec des contenus différents en fonction du groupe client par exemple !
Les restrictions sont les mêmes que celles définies pour l’affichage du nœud.

Schéma récapitulatif

Le schéma ci-dessous permet de rappeler les liens entre tous les concepts vus précédemment.
Représentation de l'intégration des objets de contenu dans l'arborescence du site, les produits et les catégories.

Les types de contenus

Landing pages

Une landing page est une simple page CMS. Vous pouvez donc y intégrer n’importe quel contenu via l’éditeur WYSIWYG de OroCommerce :

  • des zones de texte
  • des liens
  • des images
  • de la vidéo
  • une Google Map
  • des tableaux
  • des fichiers
  • et bien sûr… des widgets à propos desquelles nous reviendrons plus tard

La page peut elle-même être scindée en plusieurs colonnes. Elle est aussi alimentée en contenus SEO via les balises méta.

Avec ces éléments, vous pouvez construire n’importe quel type de pages, comme par exemple :

  • mise en avant d’une promotion ou de produits en promotion
  • page d’information générale (CGU, CGV, etc.)
  • page sponsorisée dans Google
  • etc.

Une landing page n’est pas traduisible. Contrairement à la description d’un produit par exemple, qu’il est possible d’adapter en fonction de la langue. Mais cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas proposer une landing page adaptée à chaque langue !
Pour cela, il faut créer une landing page spécifique à chaque langue. Une fois cela fait, il suffit simplement de les associer au même nœud dans le catalogue Web et de créer les restrictions en fonction de la localisation.

Deux éléments à noter :

  • Il est possible d’éditer une landing page en mode brouillon. Cela permet de pouvoir éditer un contenu en ligne et de le finaliser plus tard sans pénaliser l’affichage sur le site
  • Le nom de la landing page est pris en compte dans l’URL pour le SEO. Si ce nom est modifié, il vous sera proposé de faire une redirection de type 301

Blocs de contenu

Un bloc de contenu est un fragment de contenu que l’on souhaite pouvoir réutiliser. Une fois créé, il est directement accessible à partir de l’éditeur WYSIWYG, que ce soit dans une landing page ou la description d’un produit.

Contrairement à une landing page, il n’est pas constitué d’un simple champ de texte mais est construit de la même façon qu’un nœud du catalogue Web.
Il dispose donc :

  • d’une liste de restrictions
  • d’une liste de variants de contenu

Comme d’habitude, les restrictions concernent les mêmes éléments : localisation, site Web, client et groupe de clients.

Un variant de contenu est un élément constitué des éléments suivants :

  • des restrictions (oui, encore !)
  • un champ WYSIWYG

Il est donc ainsi possible de créer une landing page qui contiendra des blocs de contenu différents en fonction du client.

Tout comme les landing pages, la gestion de la traduction se fera en utilisant les restrictions de chacun des variants. Pour illustrer, la copie d’écran ci-dessous est un exemple de bloc de contenu contenant deux variants :

  • français par défaut
  • un variant avec une restriction sur la localisation

Le bloc lui-même est restreint aux clients du groupe “Partners”.

Copie d’écran de la création du bloc de contenu
Les restrictions sur le variant à destination des anglophones

Widgets de contenu

Les widgets sont des composants de page permettant d’afficher du contenu plus complexe que juste du texte. Leur contenu se mettra à jour automatiquement avec des données à jour. Il existe quatre types de widgets différents dans Oro. Nous allons les décrire ci-dessous.

Comme à peu près tout dans Oro, l’intégrateur a toujours la possibilité de créer de nouveaux types de widgets. Le commerçant n’est donc pas limité au fonctionnement par défaut de la solution.
Comme les blocs de contenu, les widgets sont disponibles à partir de l’éditeur WYSIWYG.

Mini-bloc de produits

Il s’agit d’un contenu mettant en avant un et un seul produit. L’administrateur doit juste :

  • sélectionner le produit désiré
  • définir s’il souhaite afficher le prix ou non
  • définir s’il souhaite afficher le bouton d’ajout au panier
  • segment de produits

Segment de produits

Un segment de produits est une liste dynamique de produits créée selon des conditions spécifiques. OroCommerce propose quelques segments par défaut :

  • tous les produits
  • produits mis en avant
  • nouvelles arrivées

Il est possible de créer des segments dans la console d’administration de Oro. Ce sont ces mêmes segments qui peuvent être utilisés quand on crée un variant de contenu de type “collection de produits”.
Ce type de widget permet donc de créer un carrousel de produits provenant d’un segment. Une fois le segment sélectionné, il est possible de choisir le nombre d’items à afficher, si on le souhaite sur l’affichage mobile, et la présence du bouton d’ajout au panier.

Carrousel d’images

Élément classique dans les CMS, un carrousel est une liste de diapositives. Chaque diapositive est constituée des éléments suivants :

  • une image (disponible dans plusieurs tailles)
  • un lien
  • un texte riche

Beaucoup d’options configurables, telles que l’alignement des textes, la vitesse de défilement, l’affichage de flèches ou non, etc.

Formulaire de contact

Beaucoup d’options configurables, telles que l’alignement des textes, la vitesse de défilement, l’affichage de flèches ou non, etc.
Il s’agit du formulaire de contact par défaut dans OroCommerce. L’administrateur n’a pas la possibilité de le modifier lui-même. S’il souhaite le modifier, il doit donc passer par un développement spécifique.

Schéma récapitulatif

Les différents types de contenu et les liens entre eux : landing pages, blocs de contenu, champ WYSIWYG et widgets.

Petit détail amusant… La logique de ce schéma permet de voir qu’il est tout à fait possible de créer une landing page qui contiendrait un bloc de contenu A qui contiendrait un bloc de contenu B, qui lui-même contiendrait A ! On pourrait ainsi créer une boucle infinie… Il se trouve que Oro détecte ce cas et ne fera pas appel une seconde fois au bloc A. Ouf !

L’éditeur WYSIWYG

Présentation

Nous avons pu nous rendre compte dans les chapitres précédents que l’éditeur WYSIWYG de OroCommerce est la base de toute la gestion de contenus. Il est utilisé dans les landing pages et les blocs de contenu, mais aussi dans les produits ou les catégories. Dans ces derniers cas, il est d’ailleurs possible de modifier son contenu en fonction de la langue. Il est évidemment utilisable dans n’importe quel modèle de données qui serait créé pour un besoin spécifique.

Les éléments de contenu

Par simple glisser/déposer, il est possible d’intégrer dans son contenu les éléments suivants :

  • des colonnes
  • du texte
  • des liens
  • des images
  • de la vidéo (source interne, Youtube ou Vimeo)
  • affichage d’une adresse sur une carte Google Maps
  • créer un lien par dessus plusieurs autres éléments
  • des tableaux
  • du code source
  • des liens vers des fichiers à télécharger
  • et bien évidemment…
    • des widgets
    • et des blocs de contenu !

Chaque élément dispose de ses propres éléments de configuration (dimensions, alignement, typographie, opacité, flex, etc.) permettant d’aller très loin dans la personnalisation et la complexité du contenu.

Autres fonctionnalités

Il est aussi intéressant de pouvoir importer et exporter l’ensemble du champ dans un fichier zip contenant le html et le css nécessaires.

La gestion des assets

OroCommerce dispose d’une gestion centralisée des assets (DAM). Cela permet de centraliser l’ensemble des documents pour pouvoir les réutiliser dans n’importe quel contexte. Il est possible de stocker tout type de documents : images, binaires, zip, pdf, etc.

Lors de la création d’un champ (pour un produit par exemple) de type fichier ou images, il faudra préciser si l’on souhaite stocker les ressources dans le DAM ou non.
Techniquement, il est intéressant de noter que OroCommerce utilise le bundle Symfony KnpGaufretteBundle qui ajoute une couche d’abstraction pour le stockage des fichiers. Il est ainsi possible de ne pas avoir ses fichiers stockés localement sur le serveur, mais sur Azure ou AWS S3 par exemple.

L’avis Clever Age sur OroCommerce

Si le site nécessite des contenus ayant une structure plus complexe, il sera nécessaire que l’intégrateur développe ces nouveaux types de contenus et les templates associés. On peut penser à un blog ou à une rubrique de conseils par exemple.
On peut regretter la simplicité du DAM. Il ne fait que stocker des fichiers. Ainsi, il n’y a pas de fonctionnalité de modification ou de gestion fine des métadonnées, ni même d’arborescence de fichiers que l’on pourrait trouver sur des solutions dédiées.
Si le client souhaite un processus de création des contenus (avec des valideurs par exemple) il faudra développer le workflow correspondant.

Comme pour toute solution e-Commerce, le but n’est pas de rivaliser avec les CMS plus classiques. Il faut donc toujours prévoir un temps pour l’adaptation et l’intégration. Malgré la richesse fonctionnelle de l’éditeur WYSIWYG, il y a toujours une charge d’intégration à prendre en compte pour atteindre les objectifs de présentation.

OroCommerce a été pensé pour gérer un contenu éditorial spécifique au e-Commerce. A ce titre, il dispose de fortes fonctionnalités pour gérer ses contenus éditoriaux. La richesse fonctionnelle de l’éditeur WYSIWYG est au centre de tout. De plus, les catalogues Web, les variants de contenus et les restrictions permettent une personnalisation forte pour chaque typologie de clients.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>