· Papis du Web

Les Papis du Web Épisode #10 : Consolidation du marché, place d’un OMS dans une stratégie omnicanale, live shopping et archi MACH

Dixième épisode des Papis du Web

Dans Les Papis du Web Épisode #10, retrouvez notre Web série sur l’actualité du Web à 360° analysée par nos Papis du Web.

Actualité et veille techno sur les sujets digitaux qui vous concernent, vues par nos experts… Le tout, en toute indépendance.

Frédéric Bon (Clever Age) et Olivier Martinerie (Clever Age) nous donneront leurs points de vue sur les sujets d’actualité et Olivier nous parlera de la place d’un OMS pour gérer les commandes dans une architecture omnicanale.

Au programme de ce dixième épisode :

L’actualité : Nouvelle phase de consolidation du marché des éditeurs et intégrateurs

Que se passe-t-il en ce moment sur le marché ?

On assiste à une consolidation forcée de notre marché qui se retrouve maintenant dans le cœur de business de l’entreprise, ce qui incite la finance à rentrer dans la course.

2 types d’acteurs impactés :

Les éditeurs d’une part, dont certains, grâce à cet apport d’argent, changent de métier pour passer de producteur d’innovation à des entreprises en quête de rachats systématiques sans forcément chercher à consolider leurs acquisitions.

Les acteurs du conseil et de l’intégration, d’autre part, avec :

  • les très gros acteurs historiques (EPAM, Cap Gémini, Accenture, …) mettant la main sur des entreprises plutôt indépendantes qui se font absorber par ces mastodontes,
  • les acteurs du private equity (fonds collectant des capitaux auprès d’investisseurs privés) qui jettent leur dévolu sur un acteur du conseil et de l’intégration, essaient de le transformer en plateforme de build up et agrègent un certain nombre d’acteurs. Dans certains cas, les fonds deviennent majoritaires (Smile, Carlyle, …) et l’enjeu devient de générer de la plus-value pour les actionnaires.

La conséquence de tout cela est que notre marché, historiquement ancré dans l’entreprenariat salarié, regroupe de plus en plus de salariés de structures financières et on risque de voir évoluer le modèle d’engagement vis-à-vis des clients.

Le dossier du mois : La place d’un OMS pour gérer les commandes dans une architecture omnicanale

  • Besoins en omnicanalité
  • Historique du SI “digital”
  • OMS : définition et rôle
  • Cartographie macro des solutions OMS

Le Flop : Le live shopping

L’aberration du moment !

Après avoir développé des sites Web ayant un catalogue extrêmement large et proposant au client des produits personnalisés, le live shopping invente l’inverse : une présentation de quelques produits, ne concernant pas forcément le client.

Le Web était également accessible 24/7 alors que le live shopping donne un rendez-vous à une heure fixe pour suivre l’émission.

On peut ajouter à cela les coûts de l’événement, l’impact carbone, … Bref, la fausse bonne idée !

Le Top : Les nouvelles architectures e-commerce / MACH

Ce sont des architectures basées sur des Microservices, qui mettent en œuvre un certain nombre d’API, le tout fait pour le Cloud (Cloud Native), avec la séparation entre les contenus et les services : le Headless.

Ce qui nous plaît c’est que c’est une définition d’architecture moderne, qui tend à standardiser les différentes technos qu’on peut mettre en œuvre sur les plateformes digitales. Cela apporte une indépendance et une standardisation car lorsque l’on met un projet en œuvre, on va s’appuyer sur les API en évitant la complexité ou la variété d’un certain nombre d’éditeurs.

D’un point de vue ingénieur, c’est incontestablement un top, mais d’un point de vue business, il faut étudier s’il y a un véritable intérêt.

 

→ Voir l’épisode #1

→ Voir l’épisode #2

→ Voir l’épisode #3

→ Voir l’épisode #4

→ Voir l’épisode #5

→ Voir l’épisode #6

→ Voir l’épisode #7

→ Voir l’épisode #8

→ Voir l’épisode #9