· E-commerce

Paiement par carte titre restaurant

Nos équipes ont testé la solution Payzen, avec l’option paiement par carte titre restaurant. Voici un petit retour d’expérience !

Contexte

Il existe aujourd’hui sept émetteurs de Titres Restaurant, selon le site de la Commission Nationale des Titres Restaurant (http://www.cntr.fr) :

 

  • NATIXIS INTERTITRES avec le titre Apetiz
  • GROUPE UP avec le titre Chèque déjeuner
  • LUNCHR avec le titre LUNCHR
  • CFCM avec le titre Monetico Resto
  • SODEXO PASS FRANCE avec le titre Pass restaurant
  • OCTOPLUS avec le titre Resto Flash
  • EDENRED FRANCE avec le titre Ticket restaurant

La solution technique passe par l’opérateur CONECS (http://www.conecs.fr) qui gère actuellement les transactions avec les TPE physiques. Actuellement, seulement quatre cartes des différents émetteurs de Titres Restaurant sont disponibles : Apetiz, Chèque déjeuner, Pass restaurant et Ticket restaurant. Resto Flash étant spécialisé dans le paiement par smartphone, n’édite pas de carte physique. Quant à Monetico Resto, il n’est disponible que via la solution bancaire Monetico. LUNCHR utilise une Mastercard comme base pour sa carte et n’est pas disponible via Conecs.

La solution bancaire coté utilisateur est la société Payzen, qui se charge de collecter les données bancaires des clients et de faire la liaison technique avec CONECS.

Du fait des similitudes qui existent entre les cartes et les interfaces de paiement, on serait tenté de penser que le paiement par TRD (Titre Restaurant Dématérialisé) serait similaire à n’importe quel paiement par carte classique, or il n’en est rien.

Pertinence

De ce point de vue la mise en œuvre de cette solution de paiement est très intéressante pour un site e-commerce proposant de la vente de nourriture éligible au paiement par Titres Restaurant. Étonnamment il n’y a pas de différence sur la couverture des différentes solutions bancaires concernant les émetteurs. Soit les solutions bancaires proposent les quatre TRD (Titre Restaurant Dématérialisé), soit elles n’acceptent pas ce type de paiement.

Les contraintes spécifiques des TRD ont également été évoquées mais pas suffisamment creusées : leurs conséquences techniques ont obligé le client à revoir la gestion de ce moyen de paiement.

Efficacité

Nous avons rencontré un certain nombre de contraintes techniques remettant en question le mode de paiement par TRD :

  • Celui ci ne supporte pas la validation manuelle de la transaction. Dans un processus de commande où le client n’est débité qu’à réception de sa commande, cela pose problème. Cela ne pose pas d’entraves dans le cas nominal de la transaction le jour même, mais dans le cas où le client ne venait pas chercher sa commande, cela pose problème du fait de la seconde contrainte technique. Cela rend également impossible pour le client, la commande de son repas pour le lendemain.
  • Tout paiement en TRD doit être annulé avant minuit le jour de la transaction. Au delà de ce délai, celle ci n’est ni annulable ni remboursable. Cela peut remettre en question, toujours dans un processus de commande où le client n’est débité qu’à réception de sa commande, le traitement des commandes payées, mais non livrées, si elles ne sont pas annulées le jour même
  • En cas de complément de paiement avec une carte bancaire, il existe un délai de 5 à 10 minutes pendant lesquelles le statut du complément est « instable ». Nous n’avons pas eu de détails précis sur ce point, mais cela se traduisait par le fait qu’une annulation ou validation du paiement dans ce laps de temps était tout simplement ignorée, sans retour d’erreur sur la requête.
  • Nous avons également eu la surprise de constater que les paiements par les cartes TRD EDENRED étaient systématiquement refusés. Il semblerait qu’Edenred soit en train de sortir sa propre solution technique de paiement avec leur carte et donc refuse les transactions passant l’intermédiaire CONECS.

Impact

Les contraintes ont eu deux impacts sur le système :

  1. La décision a du être prise de ne proposer ce mode de paiement que sur les services du jour même
  2. Une solution technique de « dernière minute » a dû être mis en place pour s’assurer que les commandes non honorées soient bien annulées avant que le client final ne soit débité.

Flexibilité

Nos questions sur les contraintes techniques ont peut être engagé une réflexion sur le long terme concernant l’adaptation du système Conecs pour de l’ecommerce, avec validation manuelle et un délai de capture plus élevé. Cependant, les effets ne seront pas visibles immédiatement.

Conclusion

Ce mode de paiement reste relativement jeune, donc peu éprouvé, mais surtout sans centralisation globale permettant à tous les détenteurs de TRD de pouvoir payer sans difficulté. Il conviendra dès lors de prévenir le client sur le fait d’analyser son « retour sur investissement » avant d’implémenter ce mode de paiement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>

Les champs obligatoires sont marqués d'un astérisque (*). Les informations de ce formulaire ne seront pas conservées et ne seront utilisées que pour vous répondre. Conformément à la règlementation applicable, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations vous concernant. Pour plus d’informations sur le traitement de vos données, cliquez ici