· Événements

Clever Age était présent à l’Akeneo PIM Summit 2019

L’éditeur français de la solution PIM Akeneo tenait les 6 et 7 février derniers son grand événement annuel rassemblant nombreux clients, partenaires et intégrateurs.

Au programme : feedbacks sur les usages de la solution, retours d’expérience client, annonces des nouvelles fonctionnalités et orientations stratégiques pour la suite.

Clever Age, intégrateur Akeneo parmi d’autres solutions PIM, y était naturellement présent avec son œil averti et indépendant.

Feedbacks

Cet événement a été l’occasion pour l’éditeur nantais de faire part de quelques informations relatives à ces outils.

Concernant les versions utilisées, on sent qu’un effort a été fait sur les dernières versions pour simplifier les upgrades (assez douloureux sur les versions 1.x), car déjà 55 % des utilisateurs du PIM sont passés sur la version 2.3.

En terme de volumétrie, les travaux sur l’interface de monitoring qui a été ajoutée dans la 2.3 ont permis de recueillir quelques statistiques intéressantes :

  • 80 % des catalogues proposent moins de 180 000 produits, avec un maximum de 2,5 millions
  • 80 % des catalogues ont une modélisation ayant jusqu’à 580 attributs, avec un maximum de 15 000
  • 80 % des catalogues ont jusqu’à 2300 catégories
  • 80 % des catalogues proposent moins de 9 locales, avec un maximum de 60

Annonces

Dans une volonté d’apporter des services, pas uniquement au sein du PIM mais aussi autour, Akeneo décompose désormais son offre en 3 outils : l’application historique Akeneo PIM, l’Onboarder et Franklin.

L'écosystème Akeneo

Akeneo PIM 3.0

On l’attendait, la toute nouvelle version majeure a été dévoilée et est désormais accessible depuis ce 07 février 2019.

Cette fois-ci, pas de refonte radicale comme l’a été la 2.0 d’un point de vue technique et graphique, l’éditeur s’est concentré sur quelques points.

Reference entities

C’est pour moi la nouveauté la plus intéressante, car elle répond à un vrai besoin et vient combler un manque important des versions précédentes : la gestion des référentiels annexes. Cela permet par exemple, selon les cas, de gérer des référentiels de marques, de fournisseurs, de couleurs, etc… qui permettront de mutualiser ces informations pouvant être partagées entre plusieurs instances de produit.

S’il y avait auparavant la possibilité d’utiliser le bundle Custom Entities en y ajoutant une part de développement spécifique, il est maintenant possible de gérer nativement par simple configuration tout un ensemble d’objets différents ayant chacun leur propre modélisation et pouvant être liés directement depuis les produits. Ces objets peuvent eux-mêmes référencer d’autres objets, ont leur propre taux de complétude et peuvent être manipulés via l’API.

Il n’y a pas eu de capitalisation de l’existant sur les produits et les Reference Entities n’utilisent pas la même logique que ce qui est en standard pour les produits. On n’y retrouve donc pas la même richesse et certaines fonctionnalités restent à implémenter et devraient arriver dans les prochaines versions :

  • L’ajout de nouveaux types d’attributs
  • L’utilisation d’assets issus du PAM
  • La catégorisation de ces objets
  • La possibilité de lister les produits référençant un objet
  • La visibilité sur la complétude d’un objet depuis une fiche produit (la complétude du produit n’étant pas à l’heure actuelle impactée par celle des objets auxquels il fait référence)
  • Le mécanisme de proposition / validation
  • La possibilité d’utiliser le Teamwork Assistant sur les entités afin de créer un projet pour une personne en charge de ces référentiels

Les Refe­rence Enti­ties sont unique­ment acces­sibles en version Entre­prise.

Single Sign On

L’ajout d’un PIM dans un système d’information implique pour ses utilisateurs la gestion d’un compte supplémentaire avec ses identifiants / mots de passe propres. Lorsqu’un service de SSO est présent dans ce SI, il est donc fortement apprécié que cette nouvelle application puisse se greffer dessus et déléguer la gestion des comptes. C’est plus simple pour l’administrateur, transparent pour l’utilisateur et plus sécurisé pour tous.

C’est désormais possible avec la version 3.0 qui implémente le SSO en s’appuyant sur le standard SAML 2.0, qui permet de s’interfacer avec des annuaires d’entreprises comme Azure Active Directory, Google Suite, …

La connexion SSO est uniquement possible en version Entreprise.

Performance

Une photo valant mille mots, voici quelques métriques mettant en avant les efforts fait en terme de performance sur la version 3.0 :

Statistiques sur les améliorations de performances d'Akeneo 3.0

Product Asset Manager

On peut regretter l’absence d’évolutions concernant la gestion des assets dans cette nouvelle release. Les possibilités restent limitées (il n’est toujours pas possible de gérer une modélisation sur les assets, à minima de pouvoir ajouter des attributs sans passer par un développement spécifique), mais c’est un positionnement affirmé de la part d’Akeneo qui présente toujours volontairement sa solution comme un PAM permettant de gérer des besoins simples et de s’interfacer à de vraies solutions DAM. Il est d’ailleurs prévu d’améliorer la connectivité avec ces solutions dans les prochaines versions.

Onboarder

L’Onboarder, présenté l’an dernier, est une brique se plaçant en amont du PIM et fait office de portail afin de collecter l’information produits en provenance de nombreux fournisseurs.

Cette application propose 2 accès différents :

  • pour le fournisseur qui va pouvoir créer et enrichir ses produits dans le cadre défini par le retailer
  • pour le retailer qui va gérer ses fournisseurs, définir leur périmètre d’intervention et valider les propositions de contenus faites par ces fournisseurs

Les données, une fois validées par le retailer, viennent donc enrichir les données produit du PIM.

Cet outil peut s’avérer utile pour déléguer l’enrichissement de son catalogue produit auprès de fournisseurs n’étant pas présent sur le réseau GDSN ou ne disposant pas des moyens de proposer une interface technique facilitant l’intégration de leurs données.

Pour l’instant, la solution est encore un peu limitée fonctionnellement et étant entièrement en mode SaaS, il n’est pas possible de l’enrichir via des développements spécifiques. Néanmoins, la roadmap annoncée est bien remplie pour palier à cela :

  • Exposition d’une API
  • Gestion multi-langues
  • Gestion multi-fournisseurs (pour un même produit)
  • Mécanisme de proposition / validation sur les actions du fournisseur
  • Gestion d’une modélisation propre à l’Onboarder pour se détacher de celle du PIM
  • Compatibilité GS1 : annoncée brièvement sans plus de détail, on attend d’en savoir plus à ce sujet, qui pourrait être intéressant pour des acteurs du monde de la PGC (Produits de Grande Consommation)

Franklin

L’acquisition de la société israélienne Sigmento l’an dernier prend forme au sein de l’écosystème Akeneo avec l’apparition d’un service, représenté par son petit robot, nommé Franklin.

Fonctionnement de Franklin
Crédit : https://twitter.com/vancauterr/status/1093096847248420864

La solution se base sur des mécanismes d’Intelligence Artificielle et de Machine Learning afin d’agréger des données techniques sur les produits à partir de différentes sources de données.

Deux utilisations du service sont possibles :

  • AskFranklin : solution autonome de “Knowledge as a Service”, accessible par API et fonctionnant par souscription
  • Franklin Insights : service intégré directement au sein d’Akeneo PIM, permettant de faire des suggestions d’enrichissement des produits présents au catalogue

Ce service peut être utile pour les retailers qui souhaiteraient enrichir automatiquement et massivement leur catalogue produit. Il vient en concur­rence de proces­sus d’en­ri­chis­se­ment externe des produits tels que peuvent le propo­ser des aggrégateurs de cata­logues comme CNet ou Icecat ou même des bases de données comme OpenFoodFacts. Il se limite pour l’instant à des données techniques (pas de média) et à certains domaines, langues et régions, qui devraient être étendus rapidement.

Product eXperience Management

Le thème de cet événement “The Experience Renaissance” l’annonçait , l’éditeur souhaite mettre l’accent sur l’expérience et s’orienter vers une solution PXM.

Le Product eXperience Management tend à étendre les capacités d’un PIM afin de fournir de l’analytics sur les produits, personnaliser et contextualiser la donnée produit et enfin automatiser et optimiser les catalogues à l’aide de Machine Learning et d’Intelligence Artificielle (l’acquisition de Sigmento rentre pleinement dans cette stratégie).

Différence entre PIM, PCM et PXM
Source : https://blogs.gartner.com/simon-walker/2018/08/09/from-pim-to-pxm-the-evolution-of-product-information-management/

De manière plus concrète, comme l’a expliqué Joe Pine, on peut voir la différence entre PIM et PXM, comme le PIM étant le “Quoi” et le PXM étant le “Comment” :

Joe Pine explique la différence entre PIM et PXMCrédit : Joe Pine / https://twitter.com/akeneopim/status/1093091713697177600

Conclusion

Akeneo prend donc le parti de s’orienter vers une solution PXM telle que d’autres solutions comme Salsify ou Censhare, au risque de traîner à combler son retard sur les positionnements DAM et MDM.

Comme évoqué précédemment, il n’y a pas d’évolution sur le PAM dans cette release 3.0. Si l’objectif n’est pas de rivaliser avec de vraies solutions DAM, il manque pourtant peu de choses à l’outil pour satisfaire bon nombre de besoins que l’on rencontre chez nos clients.

L’arrivée des Reference Entities est un premier pas en avant qui va permettre de combler un vrai manque de la solution jusqu’à présent et va la remettre dans la course sur des sujets MDM ou sur des besoins de modélisation produit complexe à base de composition de plusieurs objets.

On l’a encore vu lors de ces 2 jours, une des forces de l’éditeur est son équipe, impliquée et toujours à l’écoute des retours d’expérience clients et intégrateurs afin d’orienter la roadmap de la solution. S’il n’y a pas eu de date annoncée pour la sortie des prochaines versions 3.x, Clever Age reste à l’écoute et impatient de voir la suite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>