· Mobilité

Bientôt la fin pour Parse

C’est la grosse actualité de la semaine dernière : les jours du service Parse sont comptés. Il fermera ses portes le 28 janvier 2017, soit exactement un an après l’annonce qui vient d’être faite. C’est par un billet de blog que le co-fondateur de Parse, Kevin Lacker, a annoncé la nouvelle à la communauté.

Parse fournit une plateforme complète à destination des développeurs d’applications mobiles ou web. Stocker les données de son application, exécuter du code dans le Cloud ou encore envoyer des notifications push sont autant de services réalisés côté Parse.
Sa facilité d’utilisation, sa robustesse et ses tarifs avantageux ont fait de Parse une référence dans le domaine.

Parse avait été rachetée par Facebook en 2013 pour 85 millions de dollars. Mais dans les prochains mois, un grand nombre de développeurs (600 000 d’après TechCrunch) va devoir migrer vers un autre service. Les deux tiers des comptes utilisent le service « Core » de stockage Cloud et un tiers le service « Push » pour les notifications.

Les raisons de cette fermeture sont assez obscures et la nouvelle est tombée au moment où personne ne s’y attendait. Pour la communauté des développeurs, quelle confiance avoir alors en des outils rachetés puis maintenus par des grands groupes comme ceux du GAFA ?

Bonne nouvelle cependant, Parse fournit des outils pour exporter et migrer ses données. Le code source de l’application serveur est même diffusé en open-source.
Une page collaborative a vu le jour sur GitHub. Elle recense les autres services qui existent tout en triant par besoin initial. En effet, les alternatives ne se font pas attendre et aujourd’hui les concurrents de Parse se frottent les mains. Pour la plupart, ils proposent un guide et des outils de migration afin de faciliter la transition. On peut par exemple citer Batch, société française créée en 2014 et spécialisée dans l’envoi de push segmenté.

Toujours est-il qu’en abandonnant le projet, Facebook a créé un déficit de confiance des professionnels qui seront désormais plus attentifs au choix du type de solution à utiliser : d’un côté des services SaaS proposant une offre équivalente à Parse et au coût moindre ; de l’autre des solutions auto-hébergées dont il faut assumer la maintenance mais qui ont moins de chances d’être victimes de ce genre de surprises.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>