· Exploitation

otto, by Hashicorp : et hop, un bento d’outils

otto se veut être le successeur de vagrant ! Belle promesse et, sur le papier, elle semble être tenue et ne nécessitant que pas ou peu de configuration… pour les cas simples.

En effet, otto cache presque tous les outils d’hashicorp pour en faciliter l’usage. Tout le monde s’y retrouve, car in fine, on utilise vagrant pour le développement, packer pour générer l’AMI((Amazon Machine Image : un type d’image de machine virtuelle préconfigurée utilisé sur Amazon Elastic Compute Cloud (EC2), la brique « Serveurs Virtuels » d’Amazon Web Services (AWS))), terraform et consul pour la gestion de la plateforme cible.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>