· Réactions à chaud

Microsoft rend .NET multi-plateforme et l’ouvre à l’open-source

Grosse annonce hier soir chez Microsoft. La firme de Redmond a dévoilé son intention de passer sous licence open-source (MIT) les composants serveur dès la prochaine version de sa plateforme .NET (la 4.6, toujours en développement). L’environnement d’exécution sera désormais disponible sous Mac et Linux, ce qui ne cantonnera plus les applications .NET aux serveurs Windows.

Du côté des développeurs, Microsoft annonce également la mise à disposition d’une version gratuite nommée « Community » de son IDE Visual Studio. Cette version, destinée aux étudiants, indépendants et sociétés de moins de 250 salariés se rapprocherait davantage des versions actuelles estampillées « Pro » qu' »Express » plus limitées en terme de fonctionnalités.

C’est ici un véritable pavé dans la marre que jette Microsoft, le ticket d’entrée nécessaire pour déployer des solutions .NET ayant toujours été un frein à l’adoption de la plateforme. Avec la possibilité de développer gratuitement des applications .NET et de les déployer sur des serveurs Linux, Microsoft espère vraisemblablement rallier toujours davantage de monde à sa plateforme. Je souhaite à Microsoft que l’engouement soit à la hauteur de leurs attentes et on attend désormais avec impatience les prochaines annonces de la firme en matière de démocratisation de sa plateforme.

Accéder aux projets .NET open-source de Microsoft

Ajouter un commentaire

3 commentaires

  1. Boris Schapira

    Avec cette décision, Microsoft tient compte d’une réalité pourtant dure pour eux : le développement applicatif et les services en ligne tournent sur une variété importante de systèmes… que Windows ne domine pas du tout.

    Maintenant on parle de Visual Studio Pro gratuit, de développement Android avec Visual Studio 2015 Preview, de portage Linux… c’est vraiment du lourd.

    Je pense qu’on assiste à une vraie réorientation du Business Model de Microsoft autour de .NET, c’est très intéressant à observer. D’abord Office 365, puis Office gratuit sur tablettes iPad puis maintenant cette annonce : d’une économie de la rareté (peu de licences vendues très chères, des certifications à prix d’or), ils sont en train de basculer vers une économie freemium (où la grande majorité des choses seront possibles gratuitement mais où il faudra franchir le cap de la facturation pour l’hébergement Cloud et les licences IDE avancées).

    Je me demande si c’est l’influence de Satya Nadella ou s’il s’agit de décisions prises il y a longtemps, dont Nadella supporte l’héritage et accélère la mise en place. En tout cas, c’est un vrai défi technique car, on l’a vu avec Mono, faire tourner .NET ailleurs que sous Windows nécessite un investissement important…

    Répondre

  2. Lionel Félicité

    En lisant ce commentaire http://blogs.msdn.com/b/dotnet/archive/2015/01/28/net-core-open-source-update.aspx, c’est juste énorme l’engouement que ça a suscité ^^ Et, bonne nouvelle pour moi, MS joue le jeu :D

    Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>