· Événements

Symfony Live, on vous raconte
(jour 1)

Nos Symfonistes étaient présents au Symfony Live le jeudi 30 et vendredi 31 mars, ils nous racontent.

1ère Présentation :  Fabien Potencier nous parle de Symfony 4

Symfony 4 intégrera un nouveau composant qui s’appelle Symfony Flex, composant qui nous permettra de créer une distribution Symfony personnalisée pour notre projet. On ne fera plus d’héritage de distribution en partant de la Symfony™ standard edition (ou autre) et rajoutant des dépendances manuellement mais on fera de la composition ! L’utilitaire Flex permettra d’intégrer rapidement et facilement les dépendances dont on aura besoin et d’exclure celles qui seront inutiles. Symfony 4 n’aura donc plus rien à envier aux microframeworks. Ces dépendances seront réduites et on ne récupérera que ce dont on a besoin.

Symfony 4 adoptera une nouvelle architecture afin de limiter au maximum les dépendances avec le framework. Les namespaces seront simplifiés avec le nommage « Bundle » qui disparaîtra, la classe AppKernel aura enfin un namespace et l’injection de dépendance pourra être simplifiée avec une amélioration de l’autowiring.

2ème Présentation :  A la découverte du composant Serializer par Grégoire Pineau

Le composant Serializer n’est pas nouveau. Il est apparu avec la version 2.7 de Symfony™ et vient concurrencer le serializer de JMS. Grégoire nous a présenté comment bien utiliser le composant Serializer en utilisant notamment des groupes de serialisation, et comment créer des références circulaires ainsi que des custom normalizer.

3ème Présentation : « Grâce aux tags Varnish, j’ai switché ma prod sur Raspberry Pi » par Jérémy Derussé

Jérémy nous a présenté Varnish et la façon dont on peut gérer les différentes problématiques de cache. Avec Varnish, le backend reprend le contrôle du cache, plus besoin de définir une durée de vie « subjective » et de devoir attendre un certain temps avant que le cache mette à jour les pages ou au contraire se rafraîchissent inutilement alors que la même réponse est rendue. Avec Varnish, on peut se baser sur les tags pour représenter des ressources et on s’appuie sur des urls pour invalider lorsqu’on le souhaite. On peut utiliser des TagExtractors pour créer de manière automatique des tags et des Listeners pour invalider automatiquement le cache.

 

 

4ème présentation : JWT – Sécurisez vos APIs par André Tapia

André Tapis a expliqué ce qu’est JWT et comment mettre en place une API en l’utilisant avec Symfony™.

20170330_145340

5ème présentation : Microservices Symfony chez Meetic – Retour d’expérience après 2 ans de refonte ! Par Etienne Broutin

Etienne est revenu sur 2 ans de refonte du back-end et sur l’architecture microservices mise en place chez Meetic.

 

 

6ème présentation :  Utiliser Webpack dans une application Symfony par Alain Hippolyte

Assetic ne fait plus partie intégrante de Symfony™ depuis sa version 2.8, WebPack est un nouvel outil qui pallie à ces problèmes et permet d’intégrer les dévs front au sein d’un projet Symfony™. WebPack n’est pas un taskrunner comme Grunt ou Gulp mais un module bundler. Il ne lance pas différentes tâches mais génère des vendors et peut donc s’intégrer à des tasks runner.

 

 

7ème présentation : Le CQRS par Samuel Roze

Command Query Responsibility Segregation et Event Sourcing sont des principes en vogue mais difficiles à aborder… Après avoir présenté ces architectures, Samuel nous a donné les clés pour démarrer une application Symfony™ utilisant ces principes.

8ème présentation : « Quoi de neuf dans Symfony depuis un an » par Sarah Khalil

Présentation des dernières nouveautés de Symfony avec des composants qui se mettent à jours par rapport aux standards PSR dont le composant cache, l’injection de dépendance des services Symfony™ qui change beaucoup avec l’attribut « class » qui devient optionnel en version 3.3, l’auto-wiring arrivé avec la version 2.8 et bien d’autres choses encore…

Le deuxième jour

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>