· CMS

Drupagora 2016 : une journée 100% Drupal

Drupagora est un événement qui rassemble chaque année les professionnels de l’écosystème Drupal. C’est l’occasion d’y voir des témoignages d’intégrateurs et de clients sur leur utilisation de Drupal. L’occasion également de partager des premiers retours sur Drupal 8 qui vient de fêter ses 6 mois !

Cette 6 e édition a eu lieu le 3 juin sur le campus Jussieu, une journée de démos et de conférences visant les chefs de projets et DSI. Voici ce que nous en retenons.

La refonte de France Télévisions sur Drupal 8

Frédéric Marand et Sébastien Fagniez nous ont exposé le pari qu’a fait France Télévisions de démarrer un projet en Drupal 8 dès le printemps 2015. Un site institutionnel certes, mais avec son lot de complexités et des modules en beta, alpha ou qui n’ont pas encore été portés.

En suivant la méthodologie Scrum et en ayant obtenu un Product Owner disponible à 100 % au sein de l’équipe, les développeurs ont réussi à monter rapidement en compétences sur Drupal 8 et ont même pu contribuer un de leur module : Image Widget Crop.

Quel est le meilleur moteur de recherche Drupal ?

Après un rappel sur le rôle d’un moteur de recherche : indexer, transformer et restituer de la donnée, Marine Soroko a fait un état de l’art des différentes solutions. Tout d’abord le moteur par défaut de Drupal (à base de requêtes SQL) qui atteint vite ses limites. Puis des moteurs comme Solr, dont l’utilisation est la plus courante avec Drupal, ou le plus récent Elastic Search.

Il était intéressant de rappeler les différents mécanismes comme la racinisation des mots, les synonymes, les stopwords, qui sont la première étape pour obtenir des résultats pertinents.

Comment TV5 Monde a doublé son traffic SEO ?

David Eichholtzer a expliqué comment TV5 Monde avait utilisé Drupal pour optimiser son référencement. Un choix plutôt pertinent, puisqu’il existe des modules Drupal pour la quasi-totalité des besoins SEO de TV5 Monde. L’utilisation de pages « Hubs » pour regrouper ses articles par thématiques leur a permis de limiter la profondeur des pages. On y apprend que Google n’aime pas les pages trop profondes dans la hiérarchie d’un site. David rappelle d’ailleurs que le SEO doit s’intégrer dès le début d’un projet.

Quant à Drupal 8, il est déjà prêt pour le SEO ! Les principaux modules comme Metatag, XML Sitemap ou Redirect ont déjà leur version 8.x. On y a même trouvé tôt une implémentation de Google AMP présenté plus tôt cette année.

Les usines à site

Trois entreprises dont Arte et Pernod Ricard ont expliqué leur mise en place d’une « usine à sites ». Beaucoup de marques utilisent des mini-sites ou sites évenementiels qui peuvent être coûteux et difficiles à maintenir s’ils utilisent des technologies ou versions différentes. L’idée est ici de rationaliser les coûts et les développements, en utilisant les fonctionnalités multi-site de Drupal. Il est alors possible de développer un socle commun et de permettre à chaque site de le surcharger pour avoir son identité propre.

Case study : 2 apps mobiles avec Drupal

Julien Touzé nous a fait une présentation intense et pleine de bons conseils sur le développement d’une application mobile avec Drupal. Il est alors utilisé comme Back End pour fournir un Back Office et une API REST (ce que Drupal 8 permet nativement).

Concernant le côté mobile, c’était un très bon récapitulatif des difficultés qu’on peut rencontrer pour créer une application mobile de qualité, d’autant plus si elle est cross-platform. Que ce soit au niveau de l’ergonomie des applications qui sera différents selon les systèmes, la fragmentation des versions, ou bien les lourds processus de validation sur les stores, développer pour mobile reste complexe.

Pourquoi Radio France a quitté Drupal ?

Avec un tel intitulé nous ne pouvions pas manquer cette dernière conférence de la journée, proposée par Maziar Dowlatabadi.

Alors que Radio France a commencé à utiliser Drupal en 2009, il a été au long des années de plus en plus sollicité. La multiplication des besoins métiers, des fonctionnalités et le volume de contenus ont progressivement transformé le site en un « fait-tout monolithique ». Cette implémentation a fini par présenter un goulot d’étranglement au niveau de la base de données. Même si il est possible de la soulager avec du cache, tout le travail des contributeurs, ajoutés à l’utilisation , de plus en plus de responsabilités, et offrant toujours plus de fonctionnalités.

Le choix a alors été fait de partir vers une architecture en micro-services, découpés pour chaque domaine fonctionnel.

Conclusion

Cette édition était encore une fois riche en retours d’expériences et pleine de bonnes idées quant à l’utilisation de Drupal. Les conférences, parfois présentées à la fois par l’intégrateur de solution et client final, ont permis de parler à un plus large public.

Le parallèle régulièrement fait avec Drupal 8 a laissé entrevoir qu’on pourra souvent le prendre en compte pour les nouveaux projets. Reste à identifier selon les cas le besoin en module, et si ils sont disponibles. Il est bien sûr toujours possible d’en profiter pour aider à porter ou à stabiliser les modules manquants !

Ajouter un commentaire

Un commentaire

  1. Merci pour ce retour sur Drupagora que nous avons pris beaucoup de plaisir à organiser :)

    Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre>